Ballon de rugby ancien
  

Le rugby dans le sud ouest



Toujours par le biais des établissements scolaires, le rugby se répand en province comme à Lyon, en Normandie, en Bourgogne mais surtout dans le sud-ouest. En plus de Bordeaux, des équipes de rugby se forment à Bayonne, Pau, Toulouse, Carcassonne, Narbonne... Des britanniques installés dans ce coin de France ont eu, également, une grande influence. J.-J. Shearer, un homme d'affaire écossais installé à Bordeaux, a, avec succès, promu le rugby dans le sud ouest au détriment de la barette. A Bayonne, le Gallois Owen Roe transmet le virus du rugby par le biais du club d'aviron. Ainsi, un événement se produit le 2 février 1896 à Toulouse. La rencontre opposant l'Union Athlétique du lycée de Toulouse au Stade Bordelais réunit 6 000 personnes ! Du jamais vu en France.

De nombreux joueurs britanniques vont contribuer à l'amélioration du niveau de jeu dans les clubs de rugby du sud ouest. Et c'est ainsi qu'en 1899, pour la première fois, une équipe de province, celle du Stade Bordelais, se retrouvent en finale du Championnat de France face au Stade Français. Le 30 avril à Bordeaux, la formation locale est sacrée championne (5-3). De 1899 à 1911, le Stade Bordelais va rafler sept titres pour douze finales disputées. Mais son règne prend fin, avec celui des clubs parisiens. C'est tout le sud-ouest, à de rares exceptions près, qui prend les commandes du Championnat à partir de 1912. C'est d'abord Bayonne, Tarbes, Perpignan, Toulouse puis Biarritz, Pau, Narbonne, Lourdes, Agen; Castres, Béziers, dax, Brive et toujours Toulouse. Le Stade Toulousain est le club le plus titré de France avec seize titres de Champion de France de rugby.

De 1915 à 1919, en raison de la guerre et du nombre très important de joueurs mobilisés, le Championnat de France est remplacé par la Coupe de l'Espérance. Elle est successivement remportée par le Stade Toulousain, le Stade Nantais, le Racing Club de France et Tarbes.

Soupçons de professionnalisme et recrudescence de la violence entraînent une douzaine de clubs, dont le Stade Toulousain, Tarbes et Narbonne, à former le 24 janvier 1931 l'Union française de rugby amateur. Cette fédération organise un championnat indépendant de celui de la FFR. Elle disparaît le 5 mai 1932. A noter qu'une Coupe de France aurait existé de 1906 à 1939 à laquelle auraient participé des équipes régionales.



En partenariat avec :

Collection-rugby : réédition
unique de
ballons de rugby en
cuir des années 30 !


  

Liens partenaires | Webmasters | Réalisé par Pixis